Bruges, Visite Guidée de Bruges, Excursion à Bruges, Visite privée, Visites guidées et promenades à Bruges, Visiter Bruges, 1 jour à Bruges, une journée à Bruges, tourisme Bruges, que faire à Bruges, que voir à Bruges, Bravo discovery

BRUGES

NOS VISITES GUIDÉES À BRUGES

Bruges, Visite Guidée de Bruges, Excursion à Bruges, Visite privée, Visites guidées et promenades à Bruges, Visiter Bruges, 1 jour à Bruges, une journée à Bruges, tourisme à Bruges, que faire à Bruges, que voir à Bruges, Bravo discovery

220€

VISITE GUIDÉE DE BRUGES

Visite guidée privée

Visite guidée de Bruges, Ligue Hanséatique, visite privée de Bruges, Excursion à Bruges

220€

LIGUE HANSÉATIQUE (LA HANSE)

Visite guidée privée

 

EXCURSIONS

Excursion à Bruges, visite guidée de Bruges, excursion à Bruges depuis Bruxelles, une journée à Bruges, excursion d’une journée à Bruges, visite de Bruges, Bruxelles-Bruges, visiter Bruges en 1 jour, visiter Bruges, Bravo Discovery

30€

EXCURSION À BRUGES AU DÉPART DE BRUXELLES

Mercredi, jeudi, vendredi et samedi

Visite guidée de Bruges et Gand, Excursion à Bruges et Gand, excursion à Bruges et Gand depuis Bruxelles, une journée Bruges et Gand, excursion d’une journée à Bruges et Gand, visite de Bruges et Gand, Bruxelles-Bruges-Gand, visiter Bruges et Gand en 1 jour, visiter Bruges et Gand, Bravo Discovery

50€

EXCURSION D’UNE JOURNÉE À BRUGES ET GAND

Tous les dimanches

 

VOUS APPRÉCIEREZ AUSSI

NOS EXCURSIONS :

LUNDI: GAND

MARDI: ANVERS

MERCREDI: BRUGES, GAND

JEUDI: BRUGES, ANVERS

VENDREDI: BRUGES

SAMEDI: BRUGES

DIMANCHE: BRUGES ET GAND

VISITES GUIDÉES À BRUXELLES, BRUGES, GAND ET ANVERS :
 

BRUGES "LA VENISE DU NORD"

C'est au milieu du IXème siècle qu'apparaît pour la première fois dans les textes le nom de Bruges il est probablement issu du mot norvégien bryggia, qui signifie embarcadère, ce qui résulte du fait qu'à cette époque Bruges avait des contacts commerciaux maritimes avec le monde viking de la Scandinavie. La ville naissante était pour quelques siècles encore un port donnant directement sur la mer. En effet Bruges est située au bord des polders dont les sols sont situés sous le niveau de la mer. Dès le 8ème siècle, sous l’autorité des grandes abbayes, les habitants entreprirent de vastes travaux (digues, drainages...). Les premiers habitants des celtes aménagent une jetée (brygghia) pour débarquer des marchandises venues d’Angleterre.

 

Aux environs de 865, sur le site actuel du Burg, Baudouin Ier Bras de Fer, gendre de Charles le Chauve construit un castrum fortifié afin de se protéger des Viking. A l’intérieur de ses murs, la cité prospère grâce au dynamisme des habitants.

 

En 1134, un violent raz-de-marée provoqua la formation d'un profond bras de mer, le Zwin, reliant Damme à la mer du Nord, ouvrant ainsi à Bruges la voie vers le grand commerce maritime. De Damme, ainsi devenu l'avant-port de Bruges, un nouveau canal fut creusé vers la cité. Cette nouvelle liaison maritime devint un facteur essentiel pour le développement de Bruges en tant que port de mer.

 

C’est ainsi que Bruges est devenu le principal centre commercial d’Europe du Nord-Ouest durant le Moyen-âge. Les draps étaient exportés dans toute l’Europe. Dans le port de Bruges transitent la quasi-totalité des marchandises provenant d’Orient. Bruges devient l’un des principaux comptoirs de la ligue hanséatique du Nord.

Bruges connut régulièrement des troubles au Moyen-âge. De violentes insurrections furent fortement réprimées. Durant la révolte en 1302, lors des Matines brugeoises, la classe populaire décida de prendre le parti du Comte de Flandre, Guy de Dampierre contre le roi de France, Philippe le Bel et la classe dominante. Bruges joue un rôle de premier plan dans cette bataille des Eperons d’Or, le 11 juillet 1302 qui se termine par la victoire des artisans et du Comte de Flandre.

Après une période de troubles, le climat s’apaise lorsque la ville passe sous la tutelle des Ducs de Bourgogne et ce par le mariage en 1369 de Marguerite de Maele, l’unique héritière du Comte de Flandre et de Philippe le Hardi, fils du roi de France. En 1409, une bourse est créée et Bruges devient le marché financier le plus complexe des Pays-Bas. Bruges devient ainsi un centre commercial international, la cour bourguignonne attire aussi les plus grands artistes de l’époque : Jan Van Eyck, Hans Memling, Gérard David, Petrus Christus….

 

Philippe le Bon, duc de Bourgogne, établit sa cour au Prinsenhof (aujourd'hui hôtel de prestige). En 1430, à l'occasion de son mariage avec Isabelle de Portugal, le duc allait créer l'Ordre de la Toison d'Or. Après la mort de Marie de Bourgogne, la ville s’insurge contre son veuf Maximilien d'Autriche, son principal conseiller Pieter Lanchals est décapité à la fin du XVème siècle, le Zwin, moteur de l'économie disparaît, laissant Bruges sans littoral.

 

Pendant plus de trois siècles, Bruges va stagner et connaîtra une période de famine. Bruges renaît grâce à son passé, elle sortira de son hibernation en attirant les Britanniques, inventeurs du tourisme moderne qui s’entichent lors du 19 e siècle en pleine période romantique de cette cité. Le tourisme apportera au courant du 20è siècle une nouvelle source de richesse pour la ville.

© 2013 by Bravo Discovery sprl – All rights reserved