Les bières Lambics et Gueuzes belges

Bière Gouze Boon
La production de lambics et de gueuzes est une spécificité exclusivement belge se rencontrant dans la vallée de la Senne et les campagnes situées au sud-ouest de Bruxelles, dans une région connue sous le nom de Pajottenland.

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les bières Lambics et Gueuzes belges.

La production de lambics et de gueuzes est une spécificité exclusivement belge se rencontrant dans la vallée de la Senne et les campagnes situées au sud-ouest de Bruxelles, dans une région connue sous le nom de Pajottenland. Selon certaines sources, le mot lambic proviendrait de Lembeek, village situé dans la zone de production des bières de fermentation spontanée, et dont les archives indiquent l’existence d’une guilde de brasseurs au XVe siècle.

Au niveau de la composition, le lambic est généralement fabriqué à partir de 70% d’orge et de 30% de froment non malté. Après l’ébullition, le brasseur emploie du houblon suranné, âgé de plus d’un an. Cette variété présente moins d’amertume mais elle contribue efficacement à la conservation du lambic, une bière produite avec des procédés laissant une large place à l’intervention d’éléments naturels.

Image de verres de la bière Cantillon de fermentation spontanée
Le lambic est généralement fabriqué à partir de 70% d’orge et de 30% de froment non malté. Le processus de fermentation spontanée intervient dans la production de lambic.

En effet, le processus de fermentation spontanée intervient dans la production de lambic. Après son refroidissement qui a souvent lieu dans le grenier de la brasserie sous une toiture aérée, le moût est conduit dans une large cuve en cuivre ouverte et peu profonde. Des micro-organismes sauvages présents dans la vallée de la Senne, les Brettanomyces Lambicus et les Brettanomyces Bruxelliensis, entraînent une fermentation spontanée, dite naturelle ou sauvage. Ces éléments se rencontrent exclusivement dans l’air ambiant du Pajottenland et ils interviennent donc naturellement dans le processus de fermentation du lambic. Enfin, le moût est conduit vers des foudres en chêne où il vit une maturation d’une durée variable selon les producteurs.

Le lambic constitue donc le produit primaire des bières de fermentation spontanée. Il peut être consommé directement après sa fabrication, mais la plupart du temps, il est employé comme base pour la production des gueuzes, faros et certaines bières fruitées comme les krieks, framboises, etc.

La gueuze est le résultat d’un habile mélange entre des lambics d’années différentes. Pour fabriquer de la gueuze, le producteur doit donc disposer de différents brassins de lambics, et le mélange fait l’objet d’une sélection précise et rigoureuse qui influence directement la qualité du produit final. Quant à l’Oude (ou Vieille) gueuze, elle désigne un produit comportant une certaine part de lambic âgé d’au moins trois ans, et dont l’ensemble doit avoir vieilli au moins un an dans des foudres en chêne.

Image des Bières gueuze
La  bière gueuze est le résultat d’un habile mélange entre des lambics d’années différentes. Pour fabriquer de la gueuze, le producteur doit donc disposer de différents brassins de lambics, et le mélange fait l’objet d’une sélection précise et rigoureuse qui influence directement la qualité du produit final.

Parmi les producteurs de bières de fermentation spontanée du Pajottenland, nous distinguons ceux qui occupent la fonction de brasseur, et d’autres qui se chargent exclusivement du coupage, ou de l’assemblage. Ces coupeurs se procurent des variétés de lambics chez les brasseurs voisins extérieurs, puis se chargent d’affiner les produits en les mélangeant et en les faisant vieillir. En résumé, certains brasseurs se chargent également du coupage de leurs propres lambics, et certaines gueuzes sont donc parfois obtenues grâce à l’assemblage de lambics issus de brasseurs différents.

Les producteurs de lambics et de gueuzes se regroupent sous l’égide de l’HORAL, l’Hoge Raad voor Ambachtelijke Lambikbieren (Haut Conseil pour les Bières Lambics Artisanales). Cette association organise notamment le Toer De Geuze/Tour de la Gueuze toutes les années impaires, événement au cours duquel de nombreux amateurs ont l’opportunité de visiter les installations des producteurs du Pajottenland, et de tenter d’essayer de percer les secrets de fabrication de ces bières exceptionnelles.

Image de la Bière Oud -Beersel fruitées
Le lambic il est employé comme base pour la production des gueuzes, faros et certaines bières fruitées comme les krieks, framboises, etc.

Les marques emblématiques : Boon ( Gueuzes, Faro et Lambiek ) Cantillon (Brassés à Bruxelles la Gueuzes, Faro et la Lambiek),   Hanssens et Oud Beersel.


Tout ce qu’il faut savoir sur les bières belges :

  1. La petite histoire de la bière.
  2. Les bières Trappistes belges.
  3. Les bières d’Abbaye belges.
  4. Les bières Blanches belges.
  5. Les bières Pils belges.
  6. Les bières Ales, Stout et IPA belges.
  7. Les bières fruitées belges.
  8. Les bières Lambics et Gueuzes belges.
  9. Les bières Saisons belges.
  10. Les bières Rouges belges.

Découvrez nos circuits de dégustation de bières belges :

Top activités

Visites guidées - Visites privées - Excursions - Expériences uniques

Plus d'informations à explorer

Bière Bourgogne des Flandres.
Anvers

Les bières rouges belges

Le processus de fabrication suit celui des bières de haute fermentation mais le brassin subit ensuite un vieillissement de plusieurs mois dans des foudres en chêne.

Bière silla saisons.
Anvers

Les bières saisons belges

Les bière Saisons sont apparues dans le Hainaut, province ayant connu différents types d’intenses activités industrielles telles la sidérurgie, l’exploitation de charbonnages et de carrières ainsi que l’agriculture.

Bière Gouze Boon
Anvers

Les bières Lambics et Gueuzes belges

La production de lambics et de gueuzes est une spécificité exclusivement belge se rencontrant dans la vallée de la Senne et les campagnes situées au sud-ouest de Bruxelles, dans une région connue sous le nom de Pajottenland.

Floris, Apple, Cactus, Chocolat, Fraise, Framboise, Passion,...
Anvers

Les bières fruitées belges

Précisons que le fruit ne constitue pas l’ingrédient de base de la bière, mais qu’il représente l’additif qui y est incorporé. La bière employée comme «support» peut être de fermentation spontanée (gueuze fruitée), de fermentation haute (bière blanche fruitée, bière de terroir fruitée, bière d’abbaye fruitée,…)

Promotion spéciale

10%

DE REDUCTION

SUR TOUT

Code: M3VHE9PV

Offre d’une durée limitée.

Ne ratez pas votre coup !