La bière belge

Brasserie belge - Parcours de dégustation de bières belges à Bruxelles
La bière est la boisson fermentée la plus consommée dans le monde, et est fabriquée aux quatre coins de la planète. À l’heure actuelle, il existe très peu de bières de fermentation naturelle ou spontanée. La Belgique produit l’une des meilleures bières de ce type, la « Lambic », dans une vallée de la rivière de la Senne de Bruxelles.

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Le pain liquide

La bière est la boisson fermentée la plus consommée dans le monde, et est fabriquée aux quatre coins de la planète. Les premiers vestiges historiques ont été retrouvés lors d’excavations à Ninive, au Nord de l’Iraq actuel, dans des tablettes d’argile datant de 3 000 avant Jésus-Christ.

Depuis toujours, la bière a été associée aux céréales, et il est plus que probable que son origine remonte aux premières cultures de céréales datant d’environ 6 000 avant Jésus-Christ. À cette époque, l’homme dépendait de la mère nature pour la plantation d’orge et s’en remettait aux levures indigènes provenant de l’air pour procéder à l’inoculation du moût (l’extrait sucré des céréales), ce qui donnait lieu au processus de fermentation.

Au Moyen Âge, les moines des abbayes ont diffusé les connaissances dans le domaine et le secteur de l’artisanat, y compris celles relatives à la fabrication de la bière. Ces derniers étaient autorisés à boire des quantités de bière illimitées en raison de l’eau non-potable. Au cours de cette période, l’ingrédient principal de la bière était le « Gruit », un mélange à base de plantes commercialisé par une famille de Bruges. Quelque temps plus tard, grâce aux privilèges dont elles jouissaient, les abbayes ont commencé à utiliser un nouvel élément, le houblon, pour ses propriétés de conservation de la bière. En Belgique, l’abbaye d’Affligem a été la première à cultiver le houblon dans les champs de Flandres.

Aux 16e et 17e siècles, de plus en plus de règles ont été introduites afin de garantir la qualité des bières. En Allemagne, le « Reinheitsgebot » (1516) précisait que seuls l’orge, le houblon et l’eau pouvaient intervenir dans le processus brassicole. À Hal, dans le Brabant flamand, une chronique datant de 1559 évoque un brassin pour la production de la bière « lambic ». À partir du 17e siècle, le brassage des bières régionales a débuté et les brasseurs ont commencé à exporter leurs bières en dehors de leurs régions.

La fin du 18e siècle a entraîné l’abolition des privilèges réservés aux abbayes lorsqu’en 1783, l’Empereur Joseph II a ordonné leur dissolution, car elles empiétaient sur les brasseries. Plusieurs abbayes et leurs brasseries ont par ailleurs été détruites au cours de la Révolution française.

Il a fallu attendre le 19e siècle et l’invention de la machine à vapeur, le froid artificiel et la découverte et la reproduction de la levure pour que naissent nos bières actuelles. Ces nouvelles technologies ont révolutionné l’art de la fabrication de la bière. De nos jours, la fermentation naturelle, autrefois réalisée par hasard est devenue une fermentation provoquée et contrôlée par les meilleurs maîtres brasseurs.

Parcours de dégustation de bières belges à Bruxelles.
Dégustation de bières dans les bars légendaires du centre historique de Bruxelles.

Le 19e siècle a ouvert un nouveau chapitre dans l’histoire de la bière avec l’introduction de la « pils » tchèque (1839), dont le succès a été immédiat dans le monde des bières troubles et foncées (régionales). Au cours de la Révolution industrielle, les scientifiques ont approfondi leurs connaissances en matière de brassage et plus généralement de culture de la levure.

La Première Guerre mondiale a donné le coup de grâce à plusieurs brasseries belges lorsque les troupes allemandes ont saisi les cuves en cuivre, leur matériel et leurs véhicules. Sur près de 3 200 brasseries, seule la moitié a subsisté. Ensuite, alors que les brasseries se relevaient doucement, elles ont subi un nouveau coup dur à la suite de la crise économique des années 1930 et de la Seconde Guerre mondiale. En 1946, seules 775 brasseries existaient encore en Belgique.

À l’heure actuelle, il existe très peu de bières de fermentation naturelle ou spontanée. La Belgique produit l’une des meilleures bières de ce type, la « Lambic », dans une vallée de la rivière de la Senne de Bruxelles.

Dégustation de bières belges à Bruxelles

Parcours de dégustation de bières belges à Bruxelles : circuit de dégustation de bières dans les bars mythiques du centre historique de Bruxelles.

Dégustation de bières belges à Bruxelles (visite privée) : venez découvrir l’histoire de la bière en Belgique, véritable symbole du pays et déguster les meilleures bières belges dans les bars incontournables et mythiques du centre historique de la Capitale.



Tripel Karmeliet et Grinbergen - Bières belges - Parcours de dégustation de bières belges à Bruxelles.
Tripel Karmeliet et Grinbergen – Bières belges – Parcours de dégustation de bières belges à Bruxelles.
Dégustation des meilleures bières belges à Bruxelles.
Dégustation des meilleures bières belges à Bruxelles.

En savoir plus sur la bière belge – Wikipedia


Top activités

Visites guidées - Visites privées - Excursions - Expériences uniques

Plus d'informations à explorer

Circuit de dégustation du chocolat à Bruxelles – Bravo Discovery
Bruxelles

Circuit de dégustation de bières et chocolats à Bruxelles

Le Circuit de dégustation de la bière belge et le Circuit de dégustation du chocolat belge font partie des visites guidées incontournables à Bruxelles.
Bravo Discovery vous propose une expérience unique autour du chocolat et de la bière belge.